Titre: Toutes ces choses que l'on croit savoir

Description:

TOUT CE QUE l’ON CROIT SAVOIR

Ces textes et ces images ont été conçus et imprimés à Banff en 2006 lors

d’une résidence de sept semaines. Je m’étais alors donné comme défi

d’aborder la production de ce livre un peu comme on aborde une installation

(in situ).

Un livre donc comme lieu d’intervention.

Il est composé de sérigraphies sur papiers japonais Tosaji, Hitachi et Moriki

Koso. L’impression des motifs en filigrane est faite avec un produit à base

d’huile (Oleopasto) et je me suis servi d’encre à base d’eau pour les

impressions des textes et des dessins en couleur.

Tous les exemplaires sont uniques puisque les dessins en filigrane varient

d’un livre à l’autre.

L’ensemble des livrets et leurs enveloppes de présentation ont été

confectionnés à Montréal entre 2007 et 2009. Celles-ci sont constituées de

papier Usukuchi extra-fort et ont été doublées avec les papiers japonais

mentionnés plus haut.

Les textes sont basés sur des observations faites lors de mon séjour à Banff et

les dessins sont des transcriptions linéaires légèrement altérées de

photographies et d’illustrations trouvées sur place. Pour les impressions en

filigrane, j’ai combiné des dessins aux formes organiques (planches de traités

de biologie et de géographie physique) et architecturales (plans de maisons, de

routes, de villes). Leurs impressions avec de l’huile sont irréversiblement

instables : à court terme, les lignes ont perdu de leur finesse et à long terme, la

couleur a jauni et jaunira. Ces phénomènes corroborent en quelque sorte la

mutabilité des savoirs à travers les époques, les cultures et les individus.

Ce livre peut se regarder de deux façons :

A …de droite à gauche, en tournant les pages une à une.

B …ou encore comme un livre accordéon en déployant l’ensemble des pages

sur une seule surface.

Joceline Chabot

Février deux mille dix.

 

Date: 2009

Dimensions: Livre 19cmx 20cm

Matériaux: Sérigraphie sur papier japonais

Photo(s): Joceline Chabot

 

Ces textes et ces images ont été conçus et imprimés à Banff en 2006 lors d’une résidence de sept semaines. Je m’étais alors donné comme défi d’aborder la production de ce livre un peu comme on aborde une installation (in situ). Un livre donc comme lieu d’intervention. Il est composé de sérigraphies sur papiers japonais Tosaji, Hitachi et Moriki Koso. L’impression des motifs en filigrane est faite avec un produit à base d’huile (Oleopasto) et je me suis servi d’encre à base d’eau pour les impressions des textes et des dessins en couleur. Tous les exemplaires sont uniques puisque les dessins en filigrane varient d’un livre à l’autre. L’ensemble des livrets et leurs enveloppes de présentation ont été confectionnés à Montréal entre 2007 et 2009. Celles-ci sont constituées de papier Usukuchi extra-fort et ont été doublées avec les papiers japonais mentionnés plus haut. Les textes sont basés sur des observations faites lors de mon séjour à Banff et les dessins sont des transcriptions linéaires légèrement altérées de photographies et d’illustrations trouvées sur place. Pour les impressions en filigrane, j’ai combiné des dessins aux formes organiques (planches de traités de biologie et de géographie physique) et architecturales (plans de maisons, de routes, de villes). Leur impression avec de l’huile est irréversiblement instable : à court terme, les lignes ont perdu de leur finesse et, à long terme, la couleur a jauni et jaunira. Ces phénomènes corroborent en quelque sorte la mutabilité des savoirs à travers les époques, les cultures et les individus. 

Ce livre peut se regarder de deux façons : A ...de droite à gauche, en tournant les pages une à une. B ...ou encore comme un livre accordéon en déployant l’ensemble des pages sur une seule surface. 

joceline chabot, février deux mille dix.